TEMOIGNAGES D’ACCOMPAGNANTS DANS LA REVUE

Depuis sa création, La Revue Jalmalv publie des témoignages d’accompagnants. Ceux-ci, de nature différentes, sont tous la relation d’accompagnements et/ou une réflexion sur cette pratique. La rédaction de la Revue souhaite en éditer et ce, en lien, le plus possible, avec les thèmes à venir. Afin que vous puissiez rédiger votre témoignage nous vous les communiquons.
Merci de lire (clic sur la ligne) scrupuleusement les recommandations aux auteurs.
Les témoignages doivent être adressés à l’adresse courriel suivante: e.kiledjian@hotmail.fr .

Le numéro 150 de la Revue Jusqu’à la mort accompagner la vie, à paraître en septembre 2022 sera consacré au thème:
LE TRAVAIL DE DEUIL AUJOURD’HUI
Notre projet éditorial pour ce numéro est d’appréhender avec une perspective sociale, subjective, philosophique ou spirituelle, la démarche créative du processus à l’œuvre dans le deuil. Comment chacun d’entre nous parvenons-nous à traverser les deuils qui nous travaillent et nous transforment avec le temps ? Doit-on interroger la notion même de travail de deuil ? Peut-on considérer le deuil comme l’inclination à la vie d’un être en perpétuelle transformation ? Que dire de l’oscillation entre perte et reconstruction ?
Le processus créatif du deuil, de ce qu’on pourrait nommer « les trouvailles » des endeuillés. Certaines œuvres d’art en témoignent, les poètes parviennent à partager la subtilité de cette expérience de vie.
La vie et le chemin spirituels dans la traversée du deuil, chercher un sens dans l’absurde, à la fois signification et direction, le nouveau sens né du passage dans et par le deuil. Trouver un sens à la vie après la perte, ou encore, grandir après un deuil.

Quelles évolutions sociétales doivent être prises en compte ? Parmi les prises de conscience récentes, le deuil au travail mérite une attention particulière : que donne à une personne de vivre un deuil dans son environnement professionnel ? Un autre point est la place des professionnels du funéraire, comme dispensateurs du sens de la mort. Enfin, comment les religions, aujourd’hui, se sont-elles adaptées aux évolutions sociétales et culturelles ?