PRÉSENTATION DE LA REVUE

Revue trimestrielle éditée sous la responsabilité de la Fédération des associations JALMALV depuis 1985.
Elle aborde toutes les questions de société posées par la fin de vie et porte des valeurs humaines d’engagement et de solidarité. Elle contribue à diffuser la culture des soins palliatifs, à former des professionnels de santé et des bénévoles d’accompagnement. Un poster illustre son évolution au cours des décennies.

Directeur de la rédaction : Éric Kiledjian (ekiledjian@hotmail.fr)

Comité de rédaction : Marie-Thérèse Bitsch, Yvette Chazelle, Nathalie Favre, Myriam Legenne, Catherine Marin, Françoise Poirier, Pierre Reboul, Bruno Rochas, René Schaerer, Alain Skrzypczak.

Secrétaire de rédaction : Delphine Pérez-Siegrist (revue-jalmalv@orange.fr)

Correspondance : Revue Jalmalv, 19, rue des Hauts-de-Collonge 38200 Jardin France

Abonnements

Didier Capelli (capelli@pug.fr)

Presses universitaires de Grenoble, BP 1549, 38025 Grenoble cedex 1 France

Tél. 04 76 29 51 75 Fax 04 76 44 64 31

pug.fr

Numéros récents :

n° 133 / juin 2018 La vulnérabilité à l’épreuve de l’autre
n° 132 / mars 2018 : Comment parler avec l’enfant de la mort d’un proche.
n° 131 / décembre 2017 : Liens et ruptures à l’approche de la mort.
n° 130 / septembre 2017 : Quand la mort questionne le vivre ensemble
n° 129 / juin 2017 : La maladie grave : épreuve pour le couple
n° 128 / mars 2017 : Fragilité des liens et confusion dans les maladies neurologiques

Numéros anciens :

Il est possible de télécharger des articles anciens de la Revue Jalmalv que ne vendent pas les P.U.G., ils sont disponibles en ligne sur VigiPallia.

 

Revue n°133

La vulnérabilité à l’épreuve de l’autre.

Présentation

Voir le plan

Résumé

La spécificité des soins palliatifs réside dans le face-à-face assumé avec l’approche de la mort. L’impuissance n’est pas celle de la médecine mais celle de la condition humaine, définie par l’écart entre le rêve de toutepuissance et la confrontation aux limites du réel. L’enjeu est également éthique et philosophique, et vise à reconnaitre nos vulnérabilités. Dans ces situations, l’action doit passer par l’événement de la rencontre de l’autre.